Les techniques d'assainissement

Nous vous présentons les solutions d'assainissement non collectif et les solutions d'assainissement collectif.

Assainissement non collectif (ANC)

Composition d’une installation :

Une installation d’assainissement non collectif désigne toute installation d’assainissement assurant la collecte, le transport, le traitement et l’évacuation des eaux usées domestiques ou assimilées.

 
La collecte et le transport des eaux usées domestiques en sortie d’habitation sont réalisés par un dispositif de collecte (boite, etc.) suivi de canalisations;

 

Le traitement des eaux usées est réalisé soit :

  • dans le sol en place, ou un sol reconstitué avec traitement amont par fosse septique toutes eaux,
  • par un dispositif de traitement agréé par les Ministère

 

L’évacuation des eaux usées domestiques traitées est réalisée en priorité par infiltration dans le sol et à défaut par rejet vers le milieu hydraulique superficiel (cours d’eau, fosse…) 

Choix de l’installation 

Le choix d’une installation d’assainissement non collectif dépend des paramètres suivants :

  • La taille de l’habitation : nombre de pièces principales.
  • Les caractéristiques du site : surface disponible, limites de propriété, arbres, puits, cavités souterraines, passage de véhicules, emplacement de l’habitation, existence d’exutoires, superficiels (cours d’eau, fossé…), pente du terrain, sensibilité du milieu récepteur (site de baignade, cressonnière, périmètre de protection de captage…), servitudes diverses, etc.
  • L’aptitude du sol à l’épuration : perméabilité, épaisseur de sol avant la couche rocheuse, niveau de remontée maximale de la nappe, etc.


Pour concevoir l’installation, il est vivement recommande de se rapprocher d’une entreprise spécialisée dans ce domaine (installateurs, bureau d’études…).

Dimensionnement :

Dans le cas de la maison individuelle, le nombre de pièces principales (PP) permet de définir la relation avec l’équivalent-habitant (EH), selon la formule EH = PP.

Dans les autres cas (gîtes, maisons d’hôtes…), il convient de se référer a une étude particulière pour définir la capacité d’accueil.

Les pièces principales sont celles définies dans l’article R111-1 et R111-10 du code de la construction et de l’habitation. En particulier on peut noter que : ‘un logement ou habitation comprend, d’une part, des pièces principales destinées au séjour ou au sommeil, éventuellement des chambres isolées et, d’autres part, des pièces de service, telles que cuisines, salles d’eau, cabinets d’aisance, buanderies, débarras, séchoirs, ainsi que, le cas échéant, des dégagements et des dépendances’ .

Implantation

L’assainissement non collectif exige une surface minimale sur la parcelle en tenant compte des distances a respecter vis-à-vis de l’habitation, des limites de propriété, des arbres, des puits, etc.

 

Attention : Avant l’exécution des travaux, le projet d’installation d’assainissement non collectif devra avoir reçu un avis favorable du SPANC.

En savoir plus sur l'ANC

Nous vous suggérons quelques liens vers le Portail interministériel sur l'assainissement non collectif

Assainissement collectif

La station d’épuration d’eau pour le bourg de Saint Lambert collectera les eaux usées des particuliers raccordés et à termes également celles du centre Port Royal, de la Source, de la Terrasse et du Manoir de Sauvegrain ainsi que de l’ITEP. Le mélange de ces sources et de la pollution globale en découlant permet de dimensionner correctement la station d’épuration.

Choix de l’installation pour Saint Lambert

La filière retenue est de type filtres plantés de roseaux à deux étages, d’une capacité nominale de 700 EH. 

 

L'Equivalent-Habitant est une unité de mesure définie en France par l'article R2224-6 du Code général des collectivités territoriales, comme la charge organique biodégradable ayant une demande biologique en oxygène en cinq jours (DBO5) de 60 grammes d'oxygène par jour. Elle permet de déterminer facilement le dimensionnement des stations d'épuration en fonction de la charge polluante.

Tout dimensionnement et conception d’un traitement d’eau usée se doit d'anticiper l’évolution de la population. Les 700 Equivalent-Habitants représentent donc une station d’épuration qui est dimensionnée pour plusieurs décennies et qui intègre une augmentation démographique de la population de St Lambert, comme le prévoit par ailleurs le PLU.

Accord favorable du préfet :

En juin 2016 un dossier de déclaration au titre des articles L.214-1 à L.214-6 du Code de l’environnement concernant la création d’une nouvelle station d’épuration sur la commune a été déposé auprès des services de l’Etat (Préfecture des Yvelines). Le récépissé de dépôt du dossier de déclaration a été établi en date du 09/08/2016. Le dossier a eu un accord favorable de la part du préfet.

 

En août 2016 une étude géotechnique avec suivi du niveau des nappes sur les parcelles retenues pour l’implantation de la STEP  

a été lancée.

La station de St Lambert serait équipée de :

  • Un dégrilleur
  • Deux étages de lits plantés de roseaux
  • Deux postes de refoulement et d’alimentation des lits
  • Un traitement de phosphore (décanteur lamellaire)
  • Un poste de relèvement des sédiments décantées
  • Un troisième lit planté de roseau pour les sédiments minéralisés issues du décanteur et du traitement du phosphore
  • Une mesure de débit d’eau traitée en sortie
  • Un canal de rejet
  • Un petit local d’exploitation de 10 m²

Il est important à noter qu’une station d’épuration à base de roseaux est faiblement équipée en éléments mécaniques. 
Deux postes de relèvement situés en bas de la rue de la fontaine et au clos de Launay, sont nécessaires pour des raisons de dénivelés avec un point bas négatif par rapport à la STEP.
La station d’épuration en elle-même ne comportera que des pompes de recirculation et un système de dégrillage en entrée. Elle n’est pas sensible aux changements de débits d’eau usée ni de charge polluante en entrée de traitement. 
 

Ce genre de traitement d’eau est sans nuisances sonore comme olfactive, et s’intègre bien dans son environnement. Bordée par des arbres et en contre bas de la route elle ne sera que très peu voire pas du tout visible.

 

Les eaux ne sont pas stagnantes ce qui évite un risque de prolifération de mouches et les boues minéralisent très vite dans les lits de roseaux. Le principe des filtres plantés de roseaux favorise l’apport en oxygène et évite par la même occasion un milieu anaérobique et donc des fermentations.

 

Il reste à noter que la station d’épuration aura un seul exutoire vers le Rhodon et regroupe plusieurs avantages. 

  • Elle est soumise à une auto-surveillance que l'exploitant doit obligatoirement et régulièrement aux entités de l’état qui surveillent les installations liées à l’environnement. 
  • Son rejet doit respecter les normes et le non-respect entraîne des pénalités et la station et son exploitant doivent faire en sorte de remédier au problème.
  • Les boues, cumulées dans les lits plantés de roseaux et enlevées à des intervalles réguliers peuvent être analysés. Une quelconque pollution peut être détectée. 
  • L’analyse des eaux en entrée mais surtout en sortie de station, traitée et épurée, permets de suivre l’évolution et de pallier rapidement à toute des dérives. 

 

Station d’épuration 
« Rhizophytes » de Vicq :

Cette station est en grande partie comparable à celle prévue pour St Lambert.
Elle est constituée de : 

  • Une mesure de débit d’entrée 
  • D’une étape de dégrillage 
  • Deux étages de lits plantés de roseaux (rhizophytes) 
  • Deux postes de pompage 
  • Un traitement de phosphore 
  • Une mesure de débit de l’eau traitée/ sortie 
  • Une noue d’infiltration et de rejet 

Ci-dessous un lien vers une explication détaillé de la station d’épuration de Vicq de600 EH (Equivalent Habitants) : 
Le site permet de visualiser les prétraitements, les lits plantées de roseaux ainsi que la zone de rejet végétalisé. 

Une visite guidée permet de découvrir la station « au fil de l’eau ».   https://www.bio-scene.org/panoramique/vicq/